Violente dispute entre Julio Iglesias et Frank Michael à l’aéroport de Toulouse-Blagnac

finjuliofin-compressor
Crédits : Roberto Santorini, CC BY-SA 2.0, https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0 et Michaël Bemelmans, CC BY-SA 4.0, https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0.

Le sang a bien failli couler ce jeudi matin. Les deux chanteurs ne sont pas prêts de se réconcilier.


Il n’y a pas d’âge pour se foutre sur la gueule, à en croire Julio Iglesias et Frank Michael. Les deux chanteurs septuagénaires en sont venus aux mains ce jeudi matin, à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Une altercation d’une violence inouïe, qui ferait passer la petite dispute survenue la veille à Orly entre les rappeurs Booba et Kaaris pour une bagarre d’écoliers.

L’agent d’accueil Alain Domblard a accepté de revenir pour nous sur les circonstances de ce drame. « Tout est allé très vite, mais je suis formel : c’est Frank Michael qui a ouvert les hostilités ». L’interprète de “Je vais t’aimer petite fripée” n’aurait pas hésité à invectiver Julio Iglesias devant la machine à café : « Alors vieux beau, ça va comme tu veux ? ». Excédé, le chanteur espagnol aurait alors jeté au visage de Frank Michael son pot de brillantine. Une déclaration de guerre pour le “Duc de l’amour”, qui s’est aussitôt emparé d’une bouteille d’Eau de Cologne pour la fracasser sur la tête de son ennemi. Les deux chanteurs ont été rapidement maîtrisés par les forces de police avant d’être placés en garde à vue.

« Il se rend dans les Ehpad, PTDR »

La rivalité entre les deux hommes ne date pas d’hier. Les septuagénaires ne cessent de s’écharper sur les réseaux sociaux depuis trois ans. À l’origine du clash, ce tweet de Julio Iglesias posté en 2015, qui a mis le feu aux poudres : « L’italo-belge Frank Michael se rend dans les Ehpad pour trouver de quoi remplir ses salles, PTDR ». Piqué au vif, le “Duc” n’avait pas tardé à réagir sur son compte : « Je n’ai pas de leçon à recevoir de la part du roi du plagiat. Ce type s’est inspiré de ma chanson “Osmose arthrose” pour écrire son tube “Tes bigoudis, mes îles Fidji”. » Depuis, le ton ne cesse de monter entre les deux chanteurs. Dernier épisode en date, un tweet de Frank Michael posté ce lundi : « Je soupçonne Julio de profiter de la commémoration de l’armistice de 1918 pour lancer en novembre sa tournée “Soldat du cœur”. #Opportuniste ».

Ces deux êtres irréconciliables devraient profiter d’un petit séjour carcéral, au grand dam de leurs fans, qui avaient déjà réservé leurs billets pour la tournée “Âge dur et tête flétrie”.

Publicités

3 commentaires

  1. Ludovic De Palo, cette affaire a bien été relayée dans les médias, au journal de France 3 Auvergne dimanche midi dernier pour être précis.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est dommage que nous n’entendions pas parler de cette affaire, qui pourrait devenir une affaire d’état entre l’Espagne et la France !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s