Éric Zemmour relit “Tintin au Congo” tous les soirs

FINZ-compressor
Crédits : par Thesupermat, CC BY-SA 3.0, https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0, et Julien Harneis, CC BY-SA 2.0, https://www.flickr.com/photos/julien_harneis/380496851.

Le polémiste se délecte de chaque page de cette bande dessinée controversée. Une fascination qui tourne à l’obsession.


« Je n’en démords pas : “Tintin au Congo” est un chef-d’œuvre intemporel de la bande dessinée ». Éric Zemmour n’a pas de mot assez fort pour qualifier la deuxième aventure du célèbre reporter belge, créé par Hergé. « J’en lis toujours quelques pages le soir, avant d’aller au lit. Ça me calme. Surtout après une journée passée à répondre aux questions idiotes de confrères ignares », explique le journaliste, qui a sorti récemment un nouveau livre, “Destin français”.

« Quand je repense à toute cette polémique autour de l’œuvre d’Hergé, j’ai envie de rire ». Écrite en 1930, à l’époque du Congo belge, cette aventure de Tintin déchaîne régulièrement les passions, certains y voyant une BD raciste faisant l’apologie de la colonisation. Éric Zemmour, lui, ne voit pas où est le problème : « Les Belges ont apporté à ces gens les bienfaits de la civilisation. Comme le dit si justement cet individu, page 20, “li missié blanc très malin”. Et comme le dit si pertinemment Milou, page 36 : “quels as, ces missionnaires !” La messe est dite ».

« Un pied-de-nez aux lobbies »

Éric Zemmour se régale à chaque page en retrouvant des thématiques chères à son cœur. « Prenez cette chasse à l’antilope, page 16. Tintin abat à lui tout seul une dizaine de ces sales bêtes. J’y vois un pied-de-nez manifeste au lobby vegan qui ne cesse de nous pourrir la vie ». Et les rapports hommes-femmes dans tout ça ? « Hergé en parle. Regardez attentivement cette dame qui se prosterne devant Tintin, page 28, afin de le remercier d’avoir guéri son mari. C’est une preuve supplémentaire de la domination des hommes, n’en déplaise aux féministes ».

Le journaliste a décidément bien du mal à cacher son admiration pour le personnage. Admiration qui le pousse parfois à se renier. « J’avoue que Tintin ne me laisse pas indifférent. Mais n’allez pas dire ça au lobby LGBT ! »

Publicités

Un commentaire

  1. Son prochain livre  » le dictionnaire 2019 des prénoms bien français tiré du calendrier républicain  » aprés avoir relu Tintin au Congo, et Tintin en Amérique

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s