Un taureau refuse de débattre avec Éric Zemmour

FINZEMMOURTAUREAU-compressor
Crédits : Pixabay, CC0, Capture d’écran CNews.

Alors que les pro-corrida et leurs opposants ne cessent de donner de la voix, l’affiche de rêve promise par CNews n’a pas tenu toutes ses promesses.


« J’en ai connu des lâches, mais celui-là il est coton ! » Éric Zemmour jubile. Le chroniqueur de “Face à l’info” (CNews) a réussi son coup en début d’émission jeudi. Les provocations du journaliste auront eu raison de la patience de Bronco, un splendide taureau de 654 kg originaire de Grand-Charmont, dans le Doubs. L’animal était invité par la chaîne pour débattre de la légitimité de la corrida, à l’heure où partisans et adversaires de la discipline ne cessent de s’écharper. Le taureau n’a pas tenu longtemps avant de quitter le plateau en larmes, refusant tout débat.

Contacté par L’Extrabsurde, Bronco a accepté de revenir sur toute cette affaire. « La rédaction de CNews m’a téléphoné lundi pour savoir si j’acceptais d’affronter Éric Zemmour. N’ayant rien calé cette semaine, j’ai donné mon feu vert ». Après être parti mercredi soir en Ouibus « parce que ça coûte moins cher », le taureau a débarqué dans la capitale jeudi après-midi, avant de se rendre dans les locaux de la chaîne. « Je me suis alors présenté à la réception et on m’a aussitôt confié aux mains expertes de la maquilleuse ». Un dernier moment de calme avant que les choses ne dégénèrent.

« Viens là, p’tite tête »

Dès son entrée sur le plateau, le taureau a dû affronter un Éric Zemmour très remonté. « Il fumait des naseaux », se souvient Bronco. Une petite phrase du journaliste va vite mettre le feu aux poudres. « Je m’en rappelle mot pour mot, explique l’animal. C’était “Viens là, p’tite tête” ». Il n’en fallait pas plus à la bête pour perdre ses moyens. « J’ai dit à Zemmour que je refusais de débattre dans ces conditions et j’ai quitté le studio, le mufle humide ». Un rendez-vous manqué que regrette Bronco : « J’avais des questions à lui poser sur son dernier livre, “Bovin français”. Notamment sur ce passage où il accuse la race montbéliarde de ne pas chercher à s’intégrer au reste du troupeau ».

Bronco a regagné ses pénates vendredi. L’animal gardera un souvenir amer de son aventure à la capitale. « Zemmour n’est pas le seul à blâmer. J’ai trouvé les gens là-bas plutôt primaires et agités ».

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s