Éric Dupond-Moretti accepte de défendre le nouvel album de Jul

FINEDJU-compressor
Crédits : Librairiemollat, CC BY 3.0, https://creativecommons.org/licenses/by/3.0, Tigrouas135, CC BY-SA 4.0, https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0.

Fan du rappeur, l’avocat a profité de l’antenne de Skyrock pour plaider sa cause. 


« C’est son meilleur album depuis juin ! » Éric Dupond-Moretti s’est montré très convaincant ce vendredi matin. Le ténor du barreau était l’invité surprise de la matinale de Skyrock pour la sortie de son livre “Anthologie du R’N’B de la côte ouest du Morbihan, 2007-2009”. L’avocat en a profité pour dire tout le bien qu’il pensait de l’album “C’est pas des lol”, dernier opus en date du rappeur Jul. « Franchement, c’est de la belle ouvrage. Un disque à la fois tendre et pêchu. J’accepterais bien volontiers de le défendre à la barre, si on me le demandait ».

Éric Dupond-Moretti s’est souvenu avec émotion de son premier contact avec l’album. « C’était au supermarché, explique l’avocat. J’étais venu acheter quelques oranges pour le Noël d’un ancien client âgé de 71 ans ». Arrivé au rayon des agrumes susmentionnés, maître Dupond-Moretti a pu entendre quelques notes s’échapper des enceintes. « C’était le titre “Touloutoutou”. Jul chantait “D’or et de platine, tu connais l’label/Y a rien sans rien, tu connais ma belle”. J’étais bluffé ! » Il n’en fallait pas plus à l’avocat pour abandonner oranges et caddie sur place et regagner ses pénates.

« Un coup de maître ! »

Arrivé chez lui, l’avocat a tout de suite allumé son diffuseur d’huiles essentielles « pour créer une ambiance sympa », avant de se précipiter sur la plate-forme Deezer pour écouter les 38 chansons du double album. « J’ai tout de suite adoré la 7, la 29, la 17 et la 32. Petite préférence pour la 24 ! Je suis moins fan de la 11, que je trouve moins aboutie que la 34 et la 8, dans le même genre. M’enfin dans l’ensemble, ça reste un coup de maître ! »

Un bel engouement qui pousse aujourd’hui Éric Dupond-Moretti à monter au créneau pour défendre Jul. « Je reste à sa disposition en cas de procès médiatique. Il faudra juste que mon client accepte de changer de tenue. On ne vient pas au tribunal comme on vient en cours d’EPS ! »

Publicités

Laisser un commentaire