Il se fait licencier après avoir souhaité 257 fois “bananier et pommes sautées” à ses collègues

Lire la suite

Publicités