Un juillettiste souhaite « de bonnes vacances pourries » à tous les aoûtiens

douna-compressor
Crédits : CC0.

Philippe Touflerd ne supporte pas les nouveaux vacanciers et compte bien le faire savoir.


« Ne me demandez pas de me réjouir pour ces sales rats ». Philippe Touflerd ne décolère pas. Juillettiste de cœur, cet ingénieur parisien de 42 ans vit un véritable calvaire depuis son retour de vacances. Obligé de se rendre à son travail cinq jours par semaine, ce père de famille ne cesse de croiser sur son chemin des aoûtiens heureux de profiter de leurs congés. « Ça grouille de partout, c’est répugnant. J’espère qu’ils passeront de bonnes vacances pourries », insiste Philippe.

« Vous savez ce qui me fait le plus mal ? Que ma fille soit contente de ne plus m’avoir dans les pattes ! Elle en profite pour rendre visite à son grand copain Étienne, dont les connards de parents sont en congés depuis vendredi ». Cerise sur le gâteau, Philippe doit affronter chaque soir le regard de ses voisins en revenant du travail. « Eux aussi sont en vacances ! En plus, ils ont décidé de rester dans le coin cette année. Ils se sont tous passé le mot pour me faire chier ! »

Philippe attend avec impatience la fin de ce supplice pour prendre sa revanche. « Je me ferai un plaisir de les accueillir quand ils reprendront le travail et ce jour-là, je ne les louperai pas ! »

Publicités

2 commentaires

  1. Un vrai parigo, tête de veau, qui rale toujours rien. Je lui propose une idée, qu’il prenne des vacances en juillet et en août !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s